Bienvenue sur le forum

> Lire le règlement
> Lire les présentations
> Besoin d'informations ?
> Chatbox
> Partenariats
Le forum et ton personnage

L’histoire se déroule après la Quatrième Grande Guerre ninja. Tous les ninjas sont morts suite à une grande explosions : une attaque du Jûbi qui a tout dévasté.Toutefois, un ninja inconnu de tous avait survécu et il sacrifia sa vie pour réaliser une technique de réincarnation. Après quelques minutes, tout le monde reprit vie. [En lire +]

Partagez| .

Le voyage fraternel [Flash-back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Le voyage fraternel [Flash-back] Lun 7 Mai - 22:03
Kirei venait à peine de quitter Kiri qu’il s’ennuyait déjà de la brume. Il était plutôt excité à l’idée de rejoindre l’Uchiha pour s’entraîner avec sa nouvelle technique, mais il ressentait une autre émotion. Il ne le voyait plus comme quelqu’un qui pourrait l’aider dans son entraînement, mais bien pendant tout son parcours. En fait, il voyait en lui un ami, un frère d’arme et surtout, un frère tout court. Kirei avait, certes, un frère qui était trop protecteur à son égard. Il ne le mentionnait jamais, car ce dernier n’était pas souvent là et il le protégeait seulement pour lui donner la morale. Il ne l’aimait pas vraiment contrairement à Kara, mais ce dernier lui enseignait les bonnes valeurs shinobi. Il surnommait son frère le faucon éternel, car il le surveillera partout et tout le temps. Ce raté ne serait même pas capable de le battre et pour Kirei, c’était une honte. L’ainé devrait être apte à défaire son frère cadet, c’est pour cela que le jeune bourgeois décida de quitter Kiri avec joie. Il savait très bien qu’il ne serait plus sous la protection de son frère, du moins c’est ce qu’il pensait. Bref, il continua sa route vers Konoha en marchant aux côtés de Kara ainsi que d’autres ninjas. Le crépuscule arriva et ils devaient maintenant faire un campement pour la nuit. Ils étaient encore très loin des frontières du pays de l’eau que la nuit leur faisait défaut. Pendant le repas, ils se confessèrent des secrets, des rêves et tout cela afin de resserrer les liens. Enfin, la rencontre entre Kara et Kirei pouvait réellement commencer :

«Ce que j’aime? J’aime les combats, les livres shinobi, les légendes ainsi que le légendaire Tobirama Senju, un être capable d’utiliser le Suiton avec aisance et le Jikudan avec autant de facilité que son élément aquatique. De plus, je l’admire pour la création d’un jutsu pouvant ramener les morts à la vie. J’ai aussi des rêves comme apporter à mon peuple l’honneur et la gloire qu’il devrait avoir ainsi qu’une ambition bien spécifique : Tuer, massacrer et exterminer tous les dirigeants du pays du thé pour finalement rétablir un gouvernement stable. Un secret? J’ai toujours souhaité caresser un pouvoir bien spécifique, c’est une légende de fou, mais certains disent que jutsu oculaire existerait tel que nous vivons aujourd’hui. Je rêve de posséder le Rinnegan, le dojutsu du mythique Rikudô Sennin! Hélas, ce n’est que de la folie…»

Tous semblaient l’écouter avec passion. Ils goutèrent ses mots et ils distinguaient bien que le Sanglant était un être ambitieux et maître de soi-même. Il n’avait pas peur de révéler ses plans d’avenir et son leadership ainsi que son charisme indiqua qu’il pouvait devenir un Kage en un claquement de doigt. Si au moins il avait la puissance…


Dernière édition par Kirei Shura le Mer 9 Mai - 20:57, édité 1 fois
Kara Uchiha
Genin de Konoha ~ Membre du Clan Uchiwa ~
Genin de Konoha ~ Membre du Clan Uchiwa ~
avatar

Messages : 132

Feuille du Ninja
Experience (xp):
80/75  (80/75)
Vos Techniques:
MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Mar 8 Mai - 9:09
Kirei et moi , sommes surement frère , je ne sais pas pourquoi mais si un jour il avais besoin de moi , la chose que je ferait , c'est de l'aider , je serais son guide si il en as besoin , Kirei s'entendais remarquablement bien avec moi , cela peut faire bizarre étant donné que nous sommes de villages différent , et que aucune alliance n'existe entre , Kiri et Konoha , mais , l'amitié et plus fort que tout , alors mes sentiments de villages je les ai mis de côtés , la nuit tomba , on construit notre campement , on profita de ce moment pour discuter , et nouer des liens entre nous , Kirei nous donna son rêve qu'il jugea fous selon lui :

Ce que j’aime? J’aime les combats, les livres shinobi, les légendes ainsi que le légendaire Tobirama Senju, un être capable d’utiliser le Suiton avec aisance et le Jikudan avec autant de facilité que son élément aquatique. De plus, je l’admire pour la création d’un jutsu pouvant ramener les morts à la vie. J’ai aussi des rêves comme apporter à mon peuple l’honneur et la gloire qu’il devrait avoir ainsi qu’une ambition bien spécifique : Tuer, massacrer et exterminer tous les dirigeants du pays du thé pour finalement rétablir un gouvernement stable. Un secret? J’ai toujours souhaité caresser un pouvoir bien spécifique, c’est une légende de fou, mais certains disent que jutsu oculaire existerait tel que nous vivons aujourd’hui. Je rêve de posséder le Rinnegan, le dojutsu du mythique Rikudô Sennin! Hélas, ce n’est que de la folie…

Eh bien Kirei sa c'est du rêve , voici maintenant le mien , mon nindô est de devenir le plus puissant Kage de l'histoire Shinobi , se faire respecter de tous les villageois , et j'ai aussi une ambitions , qu'on ne traite plus jamais le clan , je veux leur faire comprendre que le clan Uchiwa , n'est pas que haine et souffrance , je veux faire revivre le clan Uchiwa , et je voudrais aussi maîtriser le Raiton , je trouve que cet élément en est un bon d'attaque , je sais sa fait beaucoup , mais comme on dit l'espoir fait vivre

Je regarda Kirei plein d'espoir , je voudrais bien l'aider à accomplir son rêve , car il me remplit d'espoir , son rêve est presque comme le mien , restaurer quelque chose , je suis impressionner de pouvoir comprendre quelqu'un aussi bien .
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Mer 9 Mai - 19:19
Le village de Kiri m'avait mis, contre mon gré, dans une équipe. Je n'avais pas choisi ça. Pourtant, je n'étais encore qu'un étudiant mais le village devait surement voir en moi un certain potentiel qui pourrait se montrer intéressant dans un futur proche. J'ai donc décidé de rechercher mon équipier à travers le village, histoire de faire connaissance. Aucune trace de lui. Je m'étais rendu chez lui et discuté avec ses voisins, on me disait que ce fameux Kirei Shura était introuvable dans le village. J'avais donc opté pour rendre une petite visite dans les archives du village. C'était à ce moment-là que l'on m'avertit qu'il était sorti du village. Les genins, que l'on trouvait rarement dans le village, étaient donc autorisés à sortir en dehors du village. J'avais donc demandé l'autorisation à mes supérieurs pour quitter Kiri afin de rejoindre le village de Konoha. Pour cela, on m'attribua un jounin pour me guider tout le long du chemin, pour me remettre entre les mains de ce fameux Kirei. Le jounin qui devait me conduire, prit plus de temps que prévu. J'ai failli piquer une crise pour cela. Je n'étais pas du genre patient. J'avais donc décidé de me défouler contre un lampadaire. La pluie tombait à flots. Impossible de se déplacer sans parapluie. J'avais préparé mes vêtements pour Konoha. D'après mes informations, la pluie était moins oppressante dans ce village. C'était le village de la feuille, réputé pour ses immenses forêts.

On vint me chercher à l'entrée du village. La pluie avait cessé depuis des lustres. Le jounin allait seulement me déposer à Konoha puis poursuivre son chemin dans le Pays du Feu, pour effectuer une mission de rang A. Nous courûmes jusqu'à la frontière de Kiri, en effectuant quelques fois des poses. Je n'étais pas encore habitué à de longs trajets avec peu de temps de pose mais je me suis efforcé à tenir le rythme. Après tout, j'avais choisi de devenir ninja, alors, je devais m'habituer à cela. Lorsque nous avions été à des kilomètres des frontières de notre bien-aimée pays, j'ai aperçu au loin un campement. La nuit était tombée depuis quelques minutes et avait dévoilé ses ténèbres. Un vent frais soufflait, balayant au passage mes cheveux argentés. Mon guide et moi nous nous sommes arrêtés devant le campement, pour passer la nuit avec les ninjas du camp. Nous nous sommes séparés, lui d'un côté pour parler à d'autres jounins, moi pour espérer trouver Kirei. A ma plus grande surprise, je l'ai découvert dans un coin avec un ninja de Konoha. Ils semblaient s'entendre à merveille, qu'ils s'étaient connus depuis longtemps. Comment avait-il donc fait pour se rencontrer ? Je me suis avancé à pas de loup, camouflé derrière un élément du décor, assez grand pour ne pas dévoiler ma présence.

J'ai écouté pendant un long moment leur conversation. Kirei avait commencé à parler. Au début, j'avais cru que je n'étais pas assez bien camouflé et que je finirais découvert. Mais à première vue, ils devaient être tellement lancés dans leur discussion qu'ils ne m'aperçurent pas tout de suite. Leur rêve, point de vue, n'était pas bon de mon point de vue. Un ninja ne se devait pas de penser à ses propres projets à la place de son village. Je suis sorti de ma cachette, debout, pour attirer leur attention. Je me suis avancé. Confiant et arrogant, je les ai regardés l'un après l'autre, comme pour les étudier. Mon soi-disant coéquipier, Kirei, avait des cheveux bruns et semblait être un garçon banal. L'autre, celui de Konoha, avait les traits d'un Uchiha. J'en avais entendu parlé dans quelques bouquins. L'histoire de deux frères s'étant entre-tués, étaient connus presque de tous. Ce clan maudit avait vraiment mauvaise réputation comparé au mieux, qui était normalement originaire de Konoha. Avec beaucoup d'impolitesse, je leur ai déballé mon opinion.

"Selon moi, un ninja doit faire passer son village en premier, au lieu de ses propres projets. Je respecte beaucoup vos rêves et je ne veux pas dire qu'ils n'ont aucun intérêt mais, je veux vous faire comprendre mon point de vue. Éliminer est un bien grand mot. Kirei. Crois-tu vraiment que tuer est une bonne chose. N'y a-t-il pas une alternative à un bain de sang pareil ? Bon nombres de ninjas ont sacrifié leur vie pour cet objectif, le pouvoir. Le pouvoir est une mauvaise chose. Il corrompt les esprits et les rend maléfiques. Si c'est ce genre de destin que tu as choisi, je ne t'en empêche pas. Cependant, le pouvoir du Rikudô Sennin devrait être entre les mains d'un homme sage qui pourra utiliser ce pouvoir à bon escient."

Je me suis tu d'un coup. Ma voix baissa lentement et mon souffle reprit. Mes paroles avaient été envoyés avec une telle puissance que je n'en revenais pas. J'étais presque convaincu d'avoir raison. Contrairement à eux, je n'aspirais qu'à être reconnu, inscrit dans la légende. Je préférais connaître une fin honorable et être mort en héros que vivre à la recherche d'un pouvoir. Le pouvoir ! Kirei devait être fou pour aspirer à cela. Je me trouvais devant deux personnes, probablement aussi âgés que moi, qui aspiraient à une vie incroyable. J'appréciais le rêve de Kara, que je voyais d'un bon oeil. Il avait le rêve d'un enfant, d'un apprenti ninja comme j'en avais rencontré à l'académie, qui aspirait à devenir Hokage. Un rêve de gamin. Tandis que je voyais d'un mauvais oeil le rêve de Kirei. C'était lui mon coéquipier. Et j'avais dû mal à me faire à cette vérité. Dans mon esprit, le temps semblait s'être écoulé pendant des lustres alors que dans la réalité, deux ou trois secondes s'étaient à peine écoulés. Je me suis dit soudainement que je ne m'étais pas présenté. Kirei ne devait pas me connaître, surtout le ninja de Konoha.

"Excusez-moi pour m'être emporté. J'ai toujours cette envie d'exprimer mon avis. Mitsuki Kami, étudiant à l'académie de Kiri. puis je me suis retourné vers Kirei je serais ton coéquipier lorsque je serais Genin, Kirei Shura. Enchanté."

J'ai laissé mon arrière-train tomber contre le sol puis j'ai longuement observé Kirei comme pour découvrir ce dont à quoi il pensait. J'étais intéressé par ces deux personnes. D'un côté, ça m'énervait de ne pas pouvoir les connaître. Je détestais rester dans l'ignorance.
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Mer 9 Mai - 23:12
Kirei regardait longuement Mitsuki et une colère subite s’empara de lui. Il se leva et empoigna durement son katana et l’expulsa de son fourreau. Il était prêt à se combattre. Il n’allait pas accepter que quelqu’un contredise son idéologie, ses rêves et encore moins tous les sacrifices qu’il avait fait. C’est vrai, il voulait faire un bain de sang avec le gouvernement actuel du pays du thé. Malheureusement, c’était nécessaire pour amener la paix. Si tu veux faire la paix, prépare la guerre comme on dit. Le jeune genin avait bien compris ce principe et il était prêt à faire la guerre pour obtenir l’utopie. Mitsuki Kami était son nouveau coéquipier et il ne l’aimait pas vraiment, même qu’il le détestait après ses dires. Tandis qu’il se calmait, Kirei, lui, s’énervait. Il ne pouvait pas comprendre ce qu’il avait fait pour le pays de l’eau et pour Kiri.Il avait sacrifié sa jeunesse, son entourage et sa patrie pour le village caché de la brume. Il savait qu’il ne pouvait saisir ce que ce dernier avait fait, après tout ils ne faisaient que ce connaître. Donc, après un énorme malaise, le Sanglant de la brume prit la parole :

«Toi, Mitsuki, tu ne comprendras jamais ce que j’ai pu faire pour ma nation et pour le pays de l’eau. J’ai abandonné ma famille, mes anciens amis, mon enfance pour un jour revenir plus fort et tuer ce maudit Kenji Wakame! Tu ne peux pas comprendre…tu n’as pas vécu et lorsqu’on n’expérience pas une sensation, on ne la connait pas et on ne peut pas débattre sur ça. Alors oui, le bain de sang est nécessaire pour amener la paix et non, je ne le fais pas pour moi, mais bien pour mon pays, pour ma famille, pour le peuple du pays du thé et surtout, pour la stabilité mondiale. On sait très bien que le pays du thé fait partie de l’économie internationale. Alors imagine si Kenji déclare la guerre en s’alliant avec d’autres jeunes nations. Premièrement, l’économie chuterait et on tomberait dans une crise économique. Deuxièmement il gagnerait en force et deviendrait une puissance mondiale et finalement, imagine l’hécatombe que cela causerait…le bain déborderait plus que si j’élimine quelques nuisances. J’espère que j’ai pu t’éclairer sur mes intentions…»

Kirei avait tout dit et n’avait plus rien à dire, il alla se coucher et laissa Kara et Mitsuki discuter ensemble. Il ne voulait plus s’interposer entre l’idéologie de Mitsuki vis-à-vis l’idéologie de Kirei. Il s’endormit, donc, calmement dans sa tente. Il attendait que le jour arrive pour qu’il puisse se diriger le plus vite vers Konoha, pour commencer l’examen et oublier cette dispute. Il devait obligatoirement devenir ami ou du moins bon collègue avec Mitsuki puisque sinon, leur unité pourrait être en danger. Bref, les paupières de l’aspirant chuunin fermèrent.
Kara Uchiha
Genin de Konoha ~ Membre du Clan Uchiwa ~
Genin de Konoha ~ Membre du Clan Uchiwa ~
avatar

Messages : 132

Feuille du Ninja
Experience (xp):
80/75  (80/75)
Vos Techniques:
MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Ven 11 Mai - 16:17
Un jeune homme sortit de sa cachette , je savais qu'il étais là , mon sharingan étais actifs , quand il se mit à contredire nos rêve , Kirei , commença à s'énerver devant son coéquipier , il avait dit :

"Selon moi, un ninja doit faire passer son village en premier, au lieu de ses propres projets. Je respecte beaucoup vos rêves et je ne veux pas dire qu'ils n'ont aucun intérêt mais, je veux vous faire comprendre mon point de vue. Éliminer est un bien grand mot. Kirei. Crois-tu vraiment que tuer est une bonne chose. N'y a-t-il pas une alternative à un bain de sang pareil ? Bon nombres de ninjas ont sacrifié leur vie pour cet objectif, le pouvoir. Le pouvoir est une mauvaise chose. Il corrompt les esprits et les rend maléfiques. Si c'est ce genre de destin que tu as choisi, je ne t'en empêche pas. Cependant, le pouvoir du Rikudô Sennin devrait être entre les mains d'un homme sage qui pourra utiliser ce pouvoir à bon escient."

Après cela Kirei , sortit son Katana , il est déterminer à combattre , je pouvais le comprendre , on ne contredit pas les rêve des autres , cela m'énerva tout au plus , je me leva derrière Kirei , mais avant que je puisse dire quelque chose , Kirei prit la parole :

Toi, Mitsuki, tu ne comprendras jamais ce que j’ai pu faire pour ma nation et pour le pays de l’eau. J’ai abandonné ma famille, mes anciens amis, mon enfance pour un jour revenir plus fort et tuer ce maudit Kenji Wakame! Tu ne peux pas comprendre…tu n’as pas vécu et lorsqu’on n’expérience pas une sensation, on ne la connait pas et on ne peut pas débattre sur ça. Alors oui, le bain de sang est nécessaire pour amener la paix et non, je ne le fais pas pour moi, mais bien pour mon pays, pour ma famille, pour le peuple du pays du thé et surtout, pour la stabilité mondiale. On sait très bien que le pays du thé fait partie de l’économie internationale. Alors imagine si Kenji déclare la guerre en s’alliant avec d’autres jeunes nations. Premièrement, l’économie chuterait et on tomberait dans une crise économique. Deuxièmement il gagnerait en force et deviendrait une puissance mondiale et finalement, imagine l’hécatombe que cela causerait…le bain déborderait plus que si j’élimine quelques nuisances. J’espère que j’ai pu t’éclairer sur mes intentions…

Quand Kirei dit sa , je compris , encore mieux ses intentions , pourquoi il veut faire sa , maintenant , je suis prêt à le soutenir et à l'aider , pour qu'il puisse parvenir à ses fins , alors je pris aussi parole , je savais que la conversation ne me concerna pas , mais je dois lui dire quelque chose :

Selon toi , le ninja doit faire passer son village en premier , et Itachi Uchiwa , il a fait passer le village avant , et regarde le résultat , tout le clan Uchiwa , c'est fait détruire , et puis une chose , si je t'écoute , si besoin pour le village , je devrais tuer mon meilleur ami ?! Eh bien non , je vais te dire quelque chose qui m'as fait avancer , bien sûr quelqu'un qui ne respecte pas les ordres ne valent pas grands chose , mais ceux qui abandonne leurs amis , sont des moins que rien !!!

Je le regarda , sharingan actifs , et Katana également sortit , si je crois son raisonnement il veut sacrifier ses amis pour le bien du village , je ne pourrais pas moi , franchement , cet haine envers lui , me fit réagir , en une fraction de seconde , j'arriva devant lui , mon Katana sous la Georges , je ne veut pas qu'il considère ses amis comme cela !!!
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Sam 12 Mai - 6:52
Je m'attendais à cette réaction de colère, qui se lisait dans leurs regards. Kirei s'était levé, katana en main, menaçant. Je n'ai pas bronché, en savant parfaitement qu'il ne pourrait pas m'asséner un coup. Il m'expliqua brièvement son opinion. Kirei avait abandonné toute son enfance pour devenir un ninja. Il avait combattu toute sa vie, persévérant pour devenir un excellent ninja. Il se trouvait à présent devant moi, prêt à tout faire pour tuer ce Kenji Wakame. Kirei avait prononcé le nom de cet homme avec une telle férocité que j'ai faillis en trembler. Il avait bien préparé son plan après tout ce temps. Cette détermination m'intéressa au plus haut point. Son raisonnement n'était pas faux. Cependant, il ne devait pas oublier une chose. Il s'était engagé dans le pays de la pluie, pas dans celui du Thé. Selon moi, les villages ninjas comme Konoha et Kiri, lui servaient plus à accroître sa propre puissance, plutôt qu'à les aider vers la conquête de la paix. Ensuite, ce fut au tour de l'autre, l'Uchiha. Lui aussi a défendu ses droits. Je n'avais pas été très convaincu. J'appréciais un peu plus Kirei pour son rêve mais Kara avait préféré chercher des exemples. Celui d'Itachi Uchiha, un homme qui avait décimé son clan, sous ordres de ses supérieurs. Je m'étais documenté sur lui et je connaissais une bonne partie de son histoire. Kara, qui semblait s'être emporté, s'élança vers moi. J'avais vu ses mouvements mais pourtant, parfaitement calme, je l'ai laissé faire. Son katana se trouvait sous ma gorge. Imbécile.

Il n'avait pas réussi à se contrôler. Et selon moi, il avait fait des conclusions hâtives lorsque je lui avais exposé mon point de vue. J'ai longuement réfléchi, pendant quelques secondes, afin de comprendre ce qu'il avait pu imaginé. J'ai repris mon souffle, observé attentivement mon reflet dans la lame de Kara puis je me suis lancé. Tout d'abord, j'allais lui expliquer les conséquences de son geste.

"Tu sais. Si tu avais décidé de m'éliminer, ton geste aurait provoqué l'éclatement d'une guerre entre Kiri ou Konoha, ou pire, on t'aurait mis le statut de Nukenin pour meurtre. As-tu envisagé tout cela ? Mais bien sûr, ce ne sont que des hypothèses."

Je ne voulais pas bien sûr qu'il mette fin à ma vie. Surtout qu'il me restait encore beaucoup de choses à faire. J'avais encore mon rêve à suivre, devenir une légende parmi les personnes de ce monde. Je ne souhaitais pas rester un ninja parmi tant d'autres. Je voulais être différent, meilleur parmi les meilleurs. C'était mon objectif à moi, un rêve qui se révélerait rempli d'embûches. Rapidement, j'ai repris contact avec le monde réel. Je m'étais assez perdu dans mes pensées. J'ai levé lentement un doigt, pour lui montrer que je ne tentais rien puis j'ai repoussé lentement la lame. Je ne voulais pas qu'il fasse un mouvement brusque. Si j'avais son niveau, je n'aurais pas laissé passer son geste violent. Mais là, je ne pouvais rien faire, j'étais bien trop faible. Je me suis levé après avoir écarté la lame puis j'ai observé Kara droit dans les yeux, gravant la forme de ses pupilles dans mon esprit.

"Et détrompe-toi. J'ai comparé les rêves avec les villages. En mettant bien trop son rêve en avant, on oublie le bien-être de son village. Je trouve que Kirei a de bonnes raisons d'être pour le rétablissement du pays du thé, et je suis prêt à le rejoindre mais j'ai peur, qu'il mette de côté notre village pour privilégier son pays natal. Je ne veux pas qu'il oublie son pays mais qu'il se donne également à fond dans notre village. Et en ce qui concerne mes amis, je connais aussi cette belle parole du célèbre Minato Namikaze. Ne crois pas que je balancerais Kirei à nos ennemis dès que j'en aurais l'occasion. C'est après tout, un membre de mon village, un frère !"

Je n'aurais jamais cru prononcer le mot "frère" avec autant de conviction. J'avais cru, il y a quelques minutes, être monté contre Kirei et maintenant, je semblais l'apprécier. Je ne me comprenais pas vraiment. Par contre, j'étais particulièrement énervé par le geste de cet Uchiha. Je serais fortement mon poing puis je suis parti à l'écart du groupe. Je ne m'étais pas enfui mais je m'étais réfugié dans un coin d'ombre, à peine à un ou deux mètres d'eux. Je ne souhaitais plus discuter sur les rêves, les villages ninjas ou même nos amis. Cette discussion ne me concernait plus.
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Sam 12 Mai - 15:45
La nuit avait été mouvementée. Kirei philosophait toute la nuit sur ce qui était bon et mauvais. Il se questionnait sur sa quête, s’il était pure ou au contraire, mauvaise. Mitsuki avait éveillé en lui des soupçons sur sa mission et il ne put résoudre l’énigme qu’avait cette phrase : «Je me battrais jusqu’à la fin pour ma patrie, peu importe les sacrifices.» Cette phrase était, certes, propre à Kirei et à Mitsuki, mais aussi étroitement liée à Kara. En effet, il était né dans un clan dévasté par la guerre, reculé de la société à cause du conseil et finalement subit un génocide. Les Uchiha n’étaient pas n’importe quel ninja, ils étaient doués et forts, intelligent et fourbe et surtout, compréhensif pour la plupart. De son côté, les Shura subsistaient grâce aux richesses enfouis dans le pays du thé, le thé. En effet, son père avait hérité d’une énorme fortune de son arrière-grand-père qui avait récolté complètement ensemencé une région complète de Thé. Pour conclure, Mitsuki restait énigmatique. On ne savait pas vraiment son histoire et c’est pour cela que quand le jour se leva, Kirei parti à la recherche de Mitsuki. Il chercha et rechercha encore…sans rien trouver de lui .Heureusement, il se souvint qu’il s’était isolé dans un coin sombre. Il alla voir et il le trouva en train de discuter avec Kara. Drôlement, il semblait se comprendre ou est-ce le contraire? Interrompu les deux amis, Kirei précisa qu’ils devaient absolument, incontestablement…bref utiliser le mot que vous voulez! En résumé, il fallait qu’ils aillent à Konoha avant le début des examens qui commençait aujourd’hui .Cependant, Kirei prononça une phrase qui restera sûrement dans le cœur de ses deux amis :

«Aujourd’hui, mes amis, c’est ici que nous honorons nos villages, nos proches et surtout, notre propre personne. Ne reculons pas devant l’adversité, mais affrontons la comme jamais auparavant Demain sera un jour où la victoire nous accueillera à bras ouverts, mais pour cela, vous devez combattre jusqu’à votre dernière goutte sang. C’est ce que j’ai appris dans mon sommeil…ne combattez pas pour votre patrie qui ne fait que vous utilisez comme des pions, mais bien pour votre honneur propre, car vos gloires, personne ne peut vous les enlever…»

C’était assez étrange, peut-être que Kirei bluffait? Comment pouvait-il changer de discours du matin ou soir. De passer à faire honorer votre patrie et votre famille à jouer la solo .C’est un mystère! Ce qui reste sûr, c’est que Kirei veut acquérir du pouvoir pour son propre bien et ces propres intérêts qui se résume à : Honorer son nom et renverser Kenji Wakame. Son pas déterminer dirigeait la marche. Ses compatriotes et ses amis le suivaient avec autant de fierté. Ils étaient fiers de leur village, mais ils étaient encore plus fier d’eux-mêmes. Ils allaient atteindre un niveau supérieur de respect et ça, c’est ce que voulais Kirei pour chacun de ses amis. Il voulait que tous se respectent. Hélas, il devait s’occuper de quelqu’un avant de faire régner le respect et la paix dans son pays natal.

Marchant rapidement, Kirei souriait et soutenait l’arrière de sa tête. Il regardait la faune et la flore du pays du feu et remarquait au loin une géante palissade. C’était enfin ce qu’il espérait un jour accéder, le village caché de la feuille, Konoha! Ils entrèrent et signalèrent aux gardes qu’ils étaient du pays du feu et Kara semblait bien connaître les gardes qui avait l’insigne des Uchiha. S’arrêtant pour attendre Mitsuki, il le regarda droit dans les yeux et fit un sourire moqueur :

«Alors tu es prêt à retourner à la maison après ta défaite? Nah je rigole! Je te souhaite bonne chance, mais j’ai une question à te demander avant. Tu vois, je connais un peu le clan Kami, j’ignore ses pouvoirs, mais il est quand même célèbre à Kiri. Tu aurais pas des pouvoirs spéciaux par hasard?»
Kara Uchiha
Genin de Konoha ~ Membre du Clan Uchiwa ~
Genin de Konoha ~ Membre du Clan Uchiwa ~
avatar

Messages : 132

Feuille du Ninja
Experience (xp):
80/75  (80/75)
Vos Techniques:
MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Sam 12 Mai - 16:41
Après la nuit qui fût la notre , je commença à comprendre , Mitsuki , enfin un peu , c'est normale de vouloir sauver son village , mais il faut aussi penser à ses désirs , enfin c'est ce que je pense , la nuit m'as porter conseil , car je regardais Mitsuki d'un autre oeil , après m'être lever , j'éguisa mon Katana , je m'isola pour faire cela , au début , je ne remarqueras pas la présence de Mitsuki , au bout de quelque secondes je le vois , je m’apprêtais à aller le voir , quand Kirei arriva et dit :

Aujourd’hui, mes amis, c’est ici que nous honorons nos villages, nos proches et surtout, notre propre personne. Ne reculons pas devant l’adversité, mais affrontons la comme jamais auparavant Demain sera un jour où la victoire nous accueillera à bras ouverts, mais pour cela, vous devez combattre jusqu’à votre dernière goutte sang. C’est ce que j’ai appris dans mon sommeil…ne combattez pas pour votre patrie qui ne fait que vous utilisez comme des pions, mais bien pour votre honneur propre, car vos gloires, personne ne peut vous les enlever…

Cet phrase resta , dans ma tête pendant toute la durée du voyage jusqu'au village , Notre Patrie nous utilise comme des pions , je ne pouvais pas croire que les Kage puissent faire sa , cela me révoltât , mais aussi m’attrista , arriver au village , je vis deux gardes du clan , je les saluer , ce sont des amis Chunin , ils me disent qu'ils espèrent bientôt me voire avec le blouson de Chunin , je continua , je repartit donc vers ma maison .

Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back] Jeu 17 Mai - 6:41
Je ne savais pas si c'était le sommeil ou le point de vue de mes deux camarades qui me foutais en rogne. Il était mieux que notre désaccord ne finisse pas en un bain de sang. J'avais imaginé comme tout à l'heure l'immense guerre qui aurait éclaté entre Kiri et Konoha. Je doutais que Kiri aurait remporté cette guerre car il reposait sur un conseil et avait une majorité de genins en apprentissage tel que moi. Pour éviter la colère, mon "abri" qui me tenait à l'écart du petit groupe, me permettait de dormir tranquillement. A part le bruit du vent contre les feuilles et l'inconfort dû au terrain plat, j'ai rapidement sombré dans le sommeil. Les premiers du soleil sont venus me chatouiller le visage. Baillant à en perdre la mâchoire, j'ai repris mon comportement de fainéant. Tout d'abord, j'avais cette envie irrésistible de me rendormir à l'endroit où je me trouvais. Cependant, je craignais que le campement s'en aille sans attendre mon réveil car j'avais choisi un coin assez difficile à trouver. Je suis donc allé à la recherche de Kirei et de Kara. Kara a été le premier à être retrouvé. Il était en train d'aiguiser la lame de son sabre ninja. Il devait beaucoup s'y attacher. Je l'observais, avec curiosité, avant qu'il ne remarque ma présence que quelques secondes plus tard. Il est venu m'aborder lorsque Kirei a surgi de nul part. Il semblait nous avoir chercher depuis longtemps. Comment le savais-je ? A cause de son regard.

Nos routes devaient se séparer. Je n'étais encore qu'un aspirant ninja tandis qu'eux, ils étaient des genins. Pendant leur examen, je souhaitais acquérir la puissance nécessaire avant de les rencontrer à nouveau. J'avais encore en tête le moment où Kara m'avait mis son katana sous la gorge. Un moment inoubliable où j'avais été sans défense et à l'approche de la mort. Mais la prochaine fois que je le rencontrerais, je ne pense pas que ce serait simplement pour le saluer. Bien sûr, cette fois-ci, je compterais l'affronter et lui montrer ce dont je valais réellement car Mitsuki Kami ne se laissait jamais faire. Au moment où j'ai eu l'envie de m'en aller, Kirei m'a interpellé pour savoir l'origine de mon clan. Je ne savais pas si je devais lui révéler ma vraie nature. J'étais un Hyûga en réalité. Kami était le nom de mon père. Hyûga était le nom de famille de ma mère. Je ne me sentais pas encore prêt à lui avouer alors je lui ai répondu.

"Le clan Kami n'a aucun pouvoir malheureusement. Je dois y aller à présent. On se verra à Kiri !"

Sans lui laisser le moindre temps pour répondre, j'ai couru pour rejoindre le jounin instructeur qui m'avait emmené jusqu'à la frontière de Kiri. Je devais retourner au village. Il fallait que j'obtienne la force nécessaire pour devenir un Genin pour rejoindre le niveau de Kirei et de Kara.

Spoiler:
 
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le voyage fraternel [Flash-back]

Le voyage fraternel [Flash-back]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Made in Flash Back
» [Flashback]Un premier voyage...
» Touché Coulé. [Flash-Back][Pv Ben]
» Juste une dernière fois... Laisse-moi voir ton sourire. - Flash Back {Emmy ~
» (Flash-Back) Entrainement dés le plus jeune âge ! (PV Harlock Zora)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto-Shippuden-RPG  :: ·!¦[In RP]¦!· :: Konoha :: Portes de Konoha-